On voit souvent dans les films de science-fiction des voitures qui se faufilent entre les grands immeubles. Aujourd’hui, cela pourrait devenir une réalité, car plusieurs constructeurs dans le domaine de l’aéronautique et de l’automobile sont sur le point de développer ce genre de voiture du futur.

Voiture volante : concept révolutionnaire

Rien que le fait d’entendre cette appellation fait déjà frissonner. Imaginez que vous soyez coincé dans les embouteillages, puis vous appuyez sur un bouton et votre voiture décolle du sol pour voler. C’est inimaginable, mais d’ici 2020, certains constructeurs pensent pouvoir commercialiser ce type de véhicule.

Chaque fabricant possède son propre modèle, mais les techniques qu’ils utilisent sont plus moins identiques. En premier lieu, il y a les voitures dotées d’ailes dépliables. Ces derniers peuvent être déployés lorsque le conducteur souhaite faire voler son véhicule. D’après les experts, ce type de technologie est avantageux sur des espaces dégagés de tous obstacles. En second lieu, on peut aussi voir les véhicules équipés de rotor. Ce dernier permet de faire un décollage vertical dans des espaces plus petits. De ce fait, un véhicule volant à rotor est parfait pour circuler en zone urbaine.

En tout cas, la plupart des technologies utilisées pour faire fonctionner une voiture volante sont empruntées aux drones. Ainsi, quelques fabricants pensent pouvoir construire des véhicules qui peuvent voler sans pilote.

Les avantages

L’existence de ce genre de véhicule serait très bénéfique. En effet, les embouteillages diminueront petit à petit. Cela aura un impact majeur sur l’économie d’un pays. Sachez par exemple qu’en 2014, l’embouteillage à São Paulo s’étendait sur presque 344 km pendant les heures de pointe. La perte engendrée par ce trafic est de 31 milliards de dollars. Les pays à forts trafics routiers verront donc leur économie se développer après le déploiement des véhicules volants.

La course entre les constructeurs peut avoir un impact sur les produits proposés aux publics. En effet, chaque fabricant essaie de faire mieux pour devancer la concurrence. Qui sait ? Peut-être qu’on aura une voiture volante à bas prix dans les années à venir.

Les questions qui se posent ?

Même si l’apparition de ce type de véhicules est avantageuse, certains points méritent encore d’être abordés. Primo, en ce qui concerne les règlementations, vous devez savoir que les codes de la route ne peuvent pas régir ces véhicules. Aujourd’hui, même les drones posent encore des problèmes. De ce fait, les autorités de chaque pays doivent élaborer des règlementations adéquates. Les règles devront se baser sur la sécurité en général. Que ce soit pour les utilisateurs ou pour les autres usagers de la route, il faudrait des règles strictes et claires.

Ces véhicules sont faits pour qui ? Certes, une voiture dotée des technologies les plus récentes ne sera pas à la portée de tous. Ce sont les milliardaires de la planète qui vont se faire plaisir. En plus, les constructeurs ne vont pas les produire à plusieurs exemplaires. Dès le début, il faudrait que ces fabricants pensent à proposer des produits version grand public.

De plus, des formations spécifiques seront peut-être à prévoir, car ces véhicules ne peuvent pas être conduits par n’importe qui. Sauf au cas où la voiture en question est autonome. Or, les constructeurs ne prévoient pour le moment que des véhicules avec chauffeur, ou pilote (cette définition est aussi à voir).

Bref ! Voilà tout ce qu’il y a à savoir concernant les fameux véhicules qui volent. En somme, même si plusieurs points sont encore à éclaircir. Le déploiement des voitures volantes reste un rêve qui devient réalité. De plus, qui ne souhaite pas posséder une voiture qui vole dans les embouteillages ?