Bonjour, pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Bonjour, nous sommes Cosmin Coltos, Markus Rader, Stefan Schinwald et Fabian Wenny et nous sommes étudiants en Informatique Mobile à l’Université de Sciences Appliquées à Hagenberg, et nous finissons notre cursus.

Comment vous est venue l’idée de créer une application d’aide à la conduite ?

Nous avons constaté le fait qu’environ 1,3 million de personnes perdent la vie chaque année, et 90% des accidents de voiture sont liés à des erreurs humaines. Cela nous a donné l’envie de développer une application qui vienne en aide au conducteur pendant son trajet et l’avertisse, avant qu’il ne soit trop tard, en cas de situation alarmante. Le besoin d’assistance sur la route n’est pas réservé aux  personnes possédant des voitures haut de gamme.  Les jeunes et les conducteurs inexpérimentés, en particulier, ou les familles qui ont un budget serré et qui n’ont pas toujours les moyens de s’acheter un véhicule avec un système d’assistance à la conduite, pourraient bénéficier de notre système. Notre idée a été d’utiliser les possibilités latentes des smartphones durant les trajets en voiture pour créer un système fonctionnant quelle que soit le véhicule, à un prix abordable pour tout le monde. La sécurité ne devrait pas être une question de budget mais devrait être accessible à tous car tous les automobilistes sont concernés.

Quels sont les problèmes de conduite pour lesquels DriveBuddy peut aider les automobilistes ?

Conduire peut parfois s’avérer monotone et ennuyeux, et cela peut engendrer distractions et inattention. DriveBuddy est là pour avertir l’automobiliste s’il dévie fortuitement de sa voie, et lui rappeler de rester concentré sur la route. Notre système détecte automatiquement les obstacles et diffuse alors l’information aux autres utilisateurs de DriveBuddy, via un Service Cloud, afin d’attirer leur attention sur le problème qu’ils vont rencontrer devant eux. Nous avons également ajouté une assistance pour alerter sur les embouteillages ou les risques. Ainsi les automobilistes peuvent s’alerter les uns les autres sur les dangers éventuels. Enfin, DriveBuddy est spécifiquement conçu pour les conducteurs, c’est à dire le moins distractif possible.

En résumé, quels sont, pour vous, les points clés de DriveBuddy?

Aider les conducteurs pendant les trajets grâce à un système avancé d’aide à la conduite. Apporter davantage de sécurité dans chaque voiture.
Permettre à tous d’accéder à la sécurité via le smartphone.

Vous avez remporté la médaille d’argent des « Atos it Challenge », qu’est-ce que cela représente pour vous ?

C’est un grand honneur pour nous d’avoir été récompensé par Atos.  Nous sommes très fiers qu’une entreprise de taille mondiale, qui fournit des services de haute technologie, nous ait attribué ce trophée, et que notre travail sur DriveBuddy les ait impressionnés. Nous avons largement bénéficié de la coopération qui s’est instaurée avec Atos et avec notre Coach.  Nous avons été ravis de rencontrer Mr Breton (PDG d’Atos ) et Mr Pajon (Directeur Projet Innovation Véhicule chez Renault, et grâce à l’IT-Challenge, nous avons noué de nombreux contacts, sur qui nous comptons pour aller plus loin sur DriveBuddy.

Est-il possible de voir un jour DriveBuddy sur d’autres plateformes qu’Android, comme par exemple IOs ou or R-link de Renault ? Quelles sont vos plans pour DriveBuddy (partenaires potentiels, nouvelles versions, disponibilité sur l’AppStore de Google) ?

Nous allons voir comment DriveBuddy évolue dans les prochains mois. Ce serait bien sûr très satisfaisant d’adapter l’application à d’autres plateformes. Cela permettrait d’étendre le périmètre d’utilisation de DriveBuddy, et d’apporter un surcroît de sécurité aux détenteurs de smartphones autres qu’Android. Etre intégré à R-link permettrait d’accroître le nombre d’utilisateurs et d’offrir davantage de possibilités d’assistance aux conducteurs.

Nous serions très contents de voir DriveBuddy dans l’AppStore de Google, mais, pour cela, il nous faudrait investir dans des développements pour être à même de servir les différents terminaux, et fonctionner sur des plateformes différentes d’Android. En ce qui concerne les partenariats, nous sommes en contact avec un automobile club autrichien, et nous recherchons des investisseurs pour pousser DriveBuddy plus loin.

 Quelles seront les futures évolutions de DriveBuddy ?

Nous voudrions ajouter un meilleur guide d’utilisation pour permettre une installation dans la voiture plus rapide. Nous voudrions également améliorer la détection des panneaux de signalisation. Actuellement, nous sommes en train de travailler à embarquer une carte dans l’application, grâce à laquelle le conducteur pourra prendre connaissance, avant de partir, de ce qui se présentera durant le trajet qu’il va effectuer.

Propos recueillis par Laurent Amar