La voiture connectée va-t-elle devenir un nouvel espace de vie sur Internet ? En effet, elle fut omniprésente au dernier CES de Las Vegas, à tels point que l’on se serait plus cru au salon de l’automobile Porte de Versaille que dans une convention dédiée aux nouvelles technologies.

Mais il est vrai que de plus en plus, les voitures et le high-tech vont de pair. On compte cette année un nombre croissant de stands liés à l’automobile.
Constructeurs, équipementiers ou accessoiristes… Avec toute sortes d’innovations plus remarquables les unes que les autres.

Par exemple, chez Audi, il fut développé une tablette connectée à plusieurs véhicules de la marque.
Elle permet également de contrôler les paramètres de la voiture, comme la vitesse, la quantité d’essence disponible ou encore l’état des pneus.
Cela permet également aux passagers arrière de regarder des vidéos ou au conducteur, lorsqu’il est à l’arrêt, de paramétrer son GPS.

Quatre autres constructeurs, Audi, General Motors, Honda, et Hyundai, ont annoncé au CES un accord avec Google pour développer des services à base de l’OS Android à bord des voitures connectées sur le web.

Nous devons vous préciser qu’aux Etats-Unis, le niveau d’équipement « connectés » à bord des voitures fait désormais partie des principaux arguments au moment de l’acquisition d’une automobile neuve.

Autre innovation, plutôt particulière, dévoilée à Las Vegas avec la fusion de la voiture et de l’objet connecté du moment : la montre connectée.
Il s’agissait en l’occurrence de la montre connectée « Galaxy Gear » de Samsung qui a, pour cette occasion, passé un partenariat avec BMW.

On peut consulter sur l’écran de la montre le niveau de batterie du véhicule. On peut déclencher la climatisation ou le chauffage depuis sa montre avant d’aller récupérer son véhicule ou encore déclencher l’avertisseur et les phares lorsque l’on ne sait plus ou l’on a garé sa voiture.

Les futurs voitures connectées offriront toutes sortes de services, à la fois pour la navigation mais aussi pour les loisirs.
La prochaine étape de cette révolution sera bien évidemment la voiture autonome qui se conduit et se gare toute seule.
Ce n’est plus de la science fiction car elle existe déjà. Et d’après les constructeurs présent sur place, sa commercialisation n’est plus qu’une question de temps.

Laurent Amar